English Version
English Version
François Chevallier
Psychologue clinicien Psychothérapeute
51 rue de Charonne - 75011 PARIS
Premier entretien gratuit

Quelle est la durée d’une psychothérapie ?

Deux choses importantes :

  • Il n’y a pas de durée réglementaire.
  • Vous êtes libre d’arrêter quand bon vous semble.

Cependant, n’oublions pas qu’une psychothérapie est un processus de changement. Or, changer des comportements et des attitudes qui sont profondément ancrés en nous demande qu’on y consacre un minimum de temps. Il arrive certes qu’il y ait des « déblocages » spectaculaires en une seule séance, mais attention : ce ne sont pas forcément ni les plus fréquents, ni les plus durables, notamment chez les adultes.

Il est tout à fait légitime de consulter un professionnel de façon ponctuelle, mais une véritable thérapie nécessite en général au moins plusieurs mois, et peut parfois se prolonger sur plusieurs années. Tout dépend des objectifs que l’on veut atteindre et de la gravité des troubles. Il faut aussi prendre en compte le fait que le temps nécessaire pour se sentir à l’aise et pour opérer des changements est très variable selon les personnes.

A titre indicatif, nous dirons simplement qu’au delà de quatre ans, il est en général préférable de changer de thérapeute. Encore une fois, rappelons qu’une thérapie est un processus de changement, d’autant plus efficace qu’il est temporaire. Il faut donc éviter qu’elle ne se transforme en une habitude routinière.

La durée moyenne d’une séance de psychothérapie est de 45 minutes, et le rythme optimal celui d’une séance hebdomadaire. Mais il n’y a pas non plus de règles strictement établies en ce domaine. Le patient peut donc convenir avec le thérapeute de la durée et du rythme des séances, selon ses besoins et ses moyens propres.

On met généralement un terme à la psychothérapie lorsque les objectifs fixés au départ sont atteints. En principe, l’arrêt d’une thérapie se décide d’un commun accord entre patient et praticien, mais encore une fois, il n’y a aucune obligation. En outre, on peut toujours rencontrer à nouveau son thérapeute de façon ponctuelle, comme on le fait également pour d’autres types de consultation.